Comment débuter un élevage de cailles ?

Tous les futurs éleveurs de cailles se demandent forcément comment commencer leur élevage depuis zéro. Ça tombe bien, je l’ai fait il y a un mois, je vais vous expliquer comment !

1 – Définir le type d’élevage

Il faut tout d’abord vous demander si vous souhaitez faire un élevage plutôt « intensif » ou bien « familial ». Dans mon cas je suis parti sur un petit élevage, mais quand même dans l’objectif de produire des oeufs et de la viande. Il me faudra donc gérer la reproduction des cailles pour avoir de nouveaux animaux à faire grandir en continu.

Pour un élevage intensif, il faudra principalement que vous partiez sur des cages d’élevage, ce qui vous permettra de gagner de la place, de pouvoir séparer les différentes générations en cas de reproduction et, de pouvoir séparer certaines femelles des mâles si vous voulez faire d’une part de la caille pondeuse et d’autre part de la reproduction. Rien ne vous empêche si vous avez de l’espace (et le budget) de vous faire plusieurs volières afin de ne pas prendre de cages.

Nous avons de notre coté fait le choix d’élever les cailles en extérieur pour commencer. Si vous faites pareil, vos cailles seront à l’extérieur et suivront le rythme de la nature. Cela signifie que vous aurez une période ou vos cailles ne vont pas pondre. La période d’hiver étant froide et ayant beaucoup moins d’ensoleillement, elles vont muer. La plupart du temps, ce stade dure environ 8 semaines.
Pour cela nous avons décidé d’utiliser dans un premier temps un poulailler, mais de continuer plus tard dans une volière qui pourra accueillir plus de monde.

2 – Choisir le nombre de cailles

Ici aussi tout dépends de vos préférences et de vos objectifs. Nous voulions commencer petit pour nous habituer à ces animaux, mais nous donner l’opportunité de démarrer une reproduction rapidement. Nous avons donc pris deux mâles et 10 femelles, ce qui nous semblait un bon compromis. Vu que nous avions environ un mètre carré et demi, elles avaient ainsi un peu d’espace, nous aurions eu l’impression que ces pauvres bêtes étaient trop serrées sinon. Ce nombre nous permettra d’isoler plus tard quelques femelles pour la production d’œuf de consommation non fécondés tout en ayant suffisamment de femelles pour les deux mâles.

3 – Choisir l’espèce de cailles

Il y a trois espèces de cailles, la caille de chine, la caille du japon, et la caille des blés.

La caille des blés ou caille européenne

La caille des blés demande une autorisation préfectorale en France, ce n’est donc pas la plus simple pour débuter, c’est elle qui se rencontre dans la nature en France.
Une bonne raison de choisir cette caille sera de l’élever pour la chasse ou pour des réintroductions.

Caille des blés, Source : Source: Wikipedia:de, uploaded by de:Benutzer:PhiJu  [CC BY-SA 3.0]

La caille de chine ou caille peinte

C’est l’espèce la plus petite, elle n’est donc pas très appropriée pour la viande. La caille de chine est plutôt préférée pour sa beauté, car c’est l’espèce naturellement la plus colorée, et il existe de nombreuses mutations donnant tout un panel de couleurs.

Par DickDaniels (http://carolinabirds.org/) [CC BY-SA 3.0]

La caille du japon

La caille du japon, est préférée pour l’élevage, car elle est plus grosse.
Si vous n’avez pas de raison particulière de choisir une des deux autres, préférez la caille du Japon. C’est celle que nous avons choisie !

Un des deux mâles,
avec le poulailler en fond.

4 – Se procurer le matériel minimal pour débuter

La volière ou la cage

La caille est un oiseau qui vole et peut s’échapper facilement, il faudra donc forcément une cage ou une volière. Notre poulailler disponible faisant environ 1,5 m2, avec une cabane surélevée, un toit et un grillage complet, ce qui est parfait pour commencer l’élevage.
Nous sommes en construction d’une volière de 4m2 et de 2m de haut.
Si vous avez une volière, il faudra leur prévoir des abris.

Le petit matériel

Ce n’est pas obligatoire, mais nous avons acheté une mangeoire et un abreuvoir qui se remplissent et distribuent leur contenu petit à petit, plutôt que de leur donner des rations de graines et de changer l’eau plusieurs fois par jour.
Attention il faut tout de même être vigilants pour la propreté de l’eau.

Les aliments

Les aliments sont disponibles en animalerie. Nous avons préféré acheter dans un magasin de coopérative agricole. Il y a peu d’élevages dans notre région, alors les aliments spécifiques pour caille sont très chers. Pour les cailles adultes, nous avons décidé de leur donner des aliments pour poules qui semblent leur convenir, mais qui sont pauvres en protéines.
La caille appréciera aussi quelques insectes dans son alimentation (je tenterais sûrement l’élevage d’insectes à cet effet).

Le matériel d’hygiène

De la paille vous permettra de garder vos abris ou votre cage propre et vous fournira un excellent compost.

Le matériel de reproduction

Si vous souhaitez élever des petits, il faudra du matériel spécial. Je ferais un article dédié au sujet rapidement.

5 – Trouver des cailles

Il est assez facile de trouver des cailles du japon. Sur les sites d’annonces entre particuliers, vous pourrez en trouver aux alentours de 3€ l’individu, mais il faut avoir un peu de chance pour en trouver pas loin de chez soi, l’élevage de caille étant moins répandu que celui de la poule par exemple. De notre coté nous avons démarré l’élevage en Janvier, et les seules cailles à vendre étaient à 3/4 d’heure de voiture, nous n’avons donc pas choisi cette solution.

Si vous ne trouvez pas entre particuliers, vous pourrez peut-être trouver les cailles en animalerie. Nous avons téléphoné à toutes les animaleries des environ qui n’en avaient pas non plus. Certaines en proposent à la commande, d’autres pas du tout.

Plutôt que de commander en animalerie, nous avons préféré demander directement à des éleveurs. Ils se trouvent facilement sur internet, certains proposant même une boutique en ligne et la livraison des animaux pour vous simplifier la vie. C’est la solution que nous avons choisi.

La livraison s’est déroulée dans d’excellente condition, les animaux étant livrés en priorité par rapport à d’autres choses comme les colis par exemple. Ils étaient dans une boite suffisamment aérée avec de la paille, et semblaient en pleine forme !

J’espère que cet article vous aidera à démarrer votre élevage. N’hésitez pas à parcourir le site pour avoir un aperçu de l’élevage au quotidien !

23 commentaires sur “Comment débuter un élevage de cailles ?

  1. Bonsoir, dans ta rubrique « alimentation » tu dis que les aliments pour poules conviennent pour les adultes dés l’instant que les grains ne sont pas trop gros.

    A mon sens, cet aliment n’est pas adapté même pour des adultes et surtout s’il s’agit d’adultes destinés à la production d’oeufs, en effet, l’aliment pour poules de quelque type qu’il soit n’est pas adapté aux cailles, il n’est pas assez riche en protéïnes, alors tu devras combler ce manque par un autre produit.

    Transmis simplement à titre d’information et de conseils.

    1. Bonjour

      Je n’en vit pas, c’est un élevage amateur que je fait par passion (j’ai aussi quelques poules, et on fera peut-être bientôt autre chose j’hésite encore entre le pigeon ou la perdrix)

      Ceci dit ça reste quelque chose de rentable car les graines et l’électricité consommée sont moins cher que la viande qu’on aurait acheté autrement (ou que ce qu’on peut gagner en vendant les cailles).
      Pour que l’activité soit rentable en tant que travail, il faut optimiser le temps passé, notamment en achetant du matériel. Par exemple un élevage professionnel ne pourra pas se passer de plumeuse.

      Si vous souhaitez en savoir plus il y a plusieurs groupes facebook d’éleveurs où des professionnels interviennent. Je pense interviewer un professionnel dans quelques temps sur le blog aussi.

  2. Merci beaucoup Monsieur pour vos informations simple a la compréhension.
    Suis de laRDCongo, et je compte me lancer dans cette aventure. Merci une fois.

    1. Je vous en prie bon courage dans votre projet. J’imagine que l’élevage sous les tropiques est différent par rapport à l’europe (la période de ponte doit être plus importante par exemple)

    1. Oui nous l’avons fait plusieurs fois, nous n’avons eu que très rarement des problèmes (comportements de piquage), surveillez que tout se passe bien dans les jours qui suivent

  3. J’ai acheté 28 cailles (24 femelles et 4 males) surtout pour les œufs.
    Après 2 semaine j’ai retiré les males qui sont trop intenses sur les femelles.
    Les femelles pondent aussi bien sans males et ne se font pas déplumer
    Pour la ponte il doit faire plus de 12-15 Degré Celsius
    Comme je suis au Québec, mes cailles ont seulement débuté la ponte en fin Mai.
    Pour la nourriture j’achète du grain « ponte de caille » chez un agriculteur local ou « jeune dindonneau »

    1. Bonjour désolé du retard vous étiez dans les SPAMS !

      Il y a des aliments dans certaines animaleries qui conviennent très bien en général ça s’appelle aliment pour cailles, faisan, perdrix, mais parfois ils ne marquent que faisan ou perdrix mais vous pouvez les prendre tout de même.

      Si vous préférez faire le mélange vous même un mélange de blé et maïs + une source de protéines tout cela concassé fait l’affaire

  4. Bonjour,
    je me suis intéressée au caille il n’y a pas très longtemps, j’ai commencer à faire des recherches sur internet et suis tombés sur votre page qui ma beaucoup intéresser et je vous remercie fortement. Est ce que les cailles d’animalerie sont aussi bien que les cailles d’élevage

    Merci

    1. Les cailles d’animalerie proviennent bien d’élevages donc à priori il n’y a pas de problèmes, mais on ne sais pas avec quel élevage ils travaillent donc tout dépend du sérieux de l’animalerie et de leur fournisseur…

      C’est bien plus simple d’acheter à un éleveur proche de chez vous que vous pouvez aller voir même si il sera parfois plus cher (et parfois moins !)

  5. Bonjour les oeufs ont ecloré mais apres 24 heures certain cailles meurrent . J’ai mis des lampes pour avoir de la temperature et de la nouriture speciale

  6. Bonjour,

    Je souhaite démarrer un élevage de caille familale pour la production d’oeufs uniquement. Je pensais à 4/5 caillea pour commencer, sachant que nous consommons en moyenne 6 oeufs/semaine (max) Dans ce cas de figure, est il nécessaire d’inclure un mal, ou le mal n’est il utile que pour la reproduction?
    Par ailleurs, je comprends que les cailles ont besoin d’une temperature minimum de 15° pour pondre. Mais supportent elles bien le froid (je suis à Lyon, et nous avons très régulièrement des températures négatives)?

    1. Nous sommes en auvergne, nous avons aussi des températures bien négatives !
      Les cailles supportent bien, tant qu’elles ont de l’eau pas trop froide (en extérieur prévoir un abreuvoir spécial électrique qui maintient hors gel) et à manger en quantité suffisante pour se faire une réserve de graisse qui leur permet à la fois de perdre moins de calories et d’avoir une réserve d’énergie.

      Nous préférons rentrer toutes nos cailles pour l’hiver dans de grandes cages (environ 2m2) que nous avons fabriqué, elles sont moins stressées comme ça, et ça rallonge un peu la période de ponte si elles ont de la lumière. Elles sont dans un ancien garage que nous n’utilisions pas et qui n’est pas chauffé, mais elles sont protégées des fluctuation de température (il est rare qu’il fasse des températures négatives, et ça n’est jamais descendu sous les -2° pour l’instant)

      En période de ponte une caille en pleine forme va vous donner une dizaine d’œuf par semaine soit grosso modo l’équivalent de 2 œufs de poule.
      Etant des animaux sélectionnés pour cela, il n’y a pas besoin de mâle pour qu’elles pondent.

      1. Bonjour
        Je suis en pleine étude de faisabilité/rentabilité d’un élevage de cailles et ai trouvé votre témoignage très intéressant
        Savez-vous s’il y a une quantité minimale pour pouvoir se déclarer éleveurs ?
        Avez-vous finalisé votre idée d’élever des insectes pour leur nourriture ?

        1. Bon il faut bien comprendre que nous avons un élevage familial, nous faisons juste un peu de trocs, les professionnels ont des problématiques différentes et ils seront mieux placés pour vous renseigner.

          Pour les volailles en général et à priori pour les cailles, un élevage doit être déclaré à partir de 100 animaux (ce qui fait beaucoup de travail pour des poules, mais est vite atteint avec des cailles ou pigeons)
          Vous pouvez tout à fait vous installer comme professionnel avec moins mais ce ne sera pas adapté.

          Pour les insectes oui on a tenté un élevage de ténébrions, mais ça faisait beaucoup de travail pour peu de résultats, comme nous avons accès facilement à des compléments alimentaires dans les magasins d’élevage on a pas été plus loin

  7. Bonjour je me demande esque je peux laisser mais caille dehors toute l’année même si elle ponde pas ce n’est pas grave mais au moins esque elle ne mourront pas ?

    1. Si vous les nourrissez suffisamment et qu’elles ont de l’eau tiède, pas de risques, vous pouvez trouver des dispositifs pour qu’elles aient une source d’eau réchauffée

  8. Bonjour, je suis en Périgord et j’ai le plus grand mal à trouver un éleveur sérieux qui disposerait d’une bonne souche pondeuse. J’avais d’excellentes femelles pondeuses rachetées a une personne qui arrêtait un élevage pro pour cause de déménagement. C’étaient des merveilles, productivité et vivacité excellentes. Hélas je ne disposais pas de mâles donc j’ai laissé s’éteindre cette lignée. Par la suite je me suis adressé à un autre professionnel qui m’a vendu des bouses.
    Récemment j’ai contacté Caillor dans les Landes, qui refuse hélas de vendre leur génétique aux particuliers.
    Je ne suis pas enthousiaste d’en acheter chez des particuliers généralement peu au courant de ce qu’ils ont eux-mêmes ( ne serait-ce que ceux qui confondent allègrement cailles des blés, du Japon et même de Chine! )
    J’aimerais fortement éviter de retomber sur des lignées peu adaptées à la ponte (c’est le seul critère qui m’importe)
    Pouvez-vous m’aiguiller vers un éleveur sérieux qui disposerait de souches sélectionnées pondeuses, n’importe où en France?
    Merci d’avance. Cordialement.

Répondre à christophe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *