Le picage

Qu’est-ce que le picage ?

Le picage est une « habitude vicieuse » de l’oiseau qui arrache les plumes de ses congénères ou les siennes. Lorsqu’il arrache lui-même ses plumes on parle d’auto-picage. S’ il arrache les plumes de ses congénères on parle d’allopicage.

Cependant attention, car pendant la période de mue, les cailles s’arrachent parfois les plumes pour faciliter la pousse des nouvelles plumes, ceci n’est pas du picage.

Les causes :

Le picage peut-être dû à plusieurs facteurs. L’ennui et le stress peuvent en faire partie. Ils peuvent avoir plusieurs origines :

l’introduction d’une ou plusieurs nouvelles cailles dans la cage

la surpopulation

l’absence d’individus de sexe opposé

le fait d’être seule, isolée

les dérangements fréquents qui peuvent provoquer de la peur

 

D’autres facteurs peuvent favoriser l’apparition du picage :

l’absence de bain de sable par exemple

une mauvaise hygiène

des parasites externes qui peuvent entraîner des démangeaisons

des maladies

des carences alimentaires

une caille faible peut être piquée par les autres

 

Il faut faire attention car le picage peut devenir une « manie ».

 

Quelques conseils pour réduire le picage :

Donner une alimentation équilibrée et adaptée : les vitamines et les protéines sont très importantes.

Donner une bonne hygiène à vos cailles pourra réduire le picage : avoir une cage propre, saine et suffisamment spacieuse.

Réduire l’ennui : éviter de laisser une caille seule, elles sont un peu comme nous et la solitude n’est pas très bonne pour le moral.

Réduisez le stress en mettant dans vos cages de petites cachettes qui leur permettra de se mettre à l’écart et d’être tranquilles lorsqu’elles en ont envie.

Il peut être nécessaire de séparer certains sujets faibles ou sensible afin que les autres ne s’acharnent pas dessus.

Ayez suffisamment de mâles par rapport au nombre de femelles.

 

Produits et anneaux anti-picage

Il existe des produits anti-picage sous forme de spray à pulvériser sur l’individu blessé. Ce produit étant très odorant, il permet d’empêcher ses congénères de continuer à l’attaquer.

Il existe aussi des compléments alimentaires anti-picage qui permettent d’apporter tous les nutriments nécessaires au risque de rechute et, qui permet de limiter les réactions au stress ainsi que de réduire l’agressivité des cailles.

Une autre solution au picage est les anneaux anti-picage. A poser pour la plupart sur le haut du bec, il va rester légèrement ouvert, empêchant ainsi de pincer et donc de piquer.

5 commentaires sur “Le picage

  1. mon male caille à decaloter la tête à deux de mes femelle je les séparé plusieur jour je peux le remettre avec mes femelle qui ne sont plus blessé ou pas

    1. Soit le problème est environnemental (surpopulation, stress…) et vous pouvez le remettre une fois le problème réglé.
      Soit le problème viens vraiment du mâle qui est trop agressif (y’en a qui le sont plus que d’autres) et dans ce cas la solution que nous appliquions était… de le manger.

  2. Bonjour, j’ai un couple de caille depuis presque 1 an mais ma caille a couvé et du coup j’ai eu 2 bébés mâles du coup ils son a 5 mais dans une grande volière les bébés sont nées en juin et tous ce passait super bien jusque aujourd’hui ma femelle pique tout les mâles elle leur arrache les plumes son mâles n’ a plus de plumes sur le dos, que dois je faire ? Merci

    1. Bizarre habituellement ce sont les mâles qui piquent plutôt …
      essayez de créer des cachettes (vieux pot de fleur renversé, petite niche en bois de récupération …) et des perchoirs.

      Les cailles attaquent les autres soit par frustration soit pour établir un rapport de domination, si on est dans ce second cas ça permettra à vos dominants de faire les malins sans agresser tout le monde et aux autres de vivre tranquillement dans leurs petits abris quand ça chauffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *